La norme OBD, qu'est-ce que c'est ?

La norme OBD a été mise en place par l’État de Californie en 1985 pour contrôler les émissions polluantes des véhicules. L’intégration de calculateurs électroniques de gestion des capteurs a permis aux véhicules de diminuer leurs rejets polluants.

Dans le milieu des années 90, la norme OBD2 a été standardisée. Elle stipule que le véhicule doit surveiller le bon fonctionnement de son moteur en alertant l’utilisateur des dysfonctionnements du moteur à travers des voyants standardisés comme le MIL (voyant moteur).

Des codes correspondant aux défaillances détectées sont enregistrés par le véhicule : les DTC (Diagnostic Trouble Codes) ou codes défauts. La norme prévoit aussi l’effacement des codes défauts enregistrés par les calculateurs lorsque la maintenance a été effectuée.

Emissions OBD

Les différents types de normes OBD

Il existe plusieurs normes OBD :

  • OBD – standardisation du connecteur pour qu’il soit identique dans tous les véhicules, mais le protocole de communication est spécifique aux marques.
  • OBD2 – arrivé en 1996 aux États-Unis pour spécifier des protocoles communs à toutes les marques.
  • EOBD (European On Board Diagnostics) – adaptation de l’OBDII pour les véhicules européens.

La norme EOBD a été rendue obligatoire par la directive européenne 98/69/EC. Les dysfonctionnements qui mènent au dépassement des seuils d’émission sont détectés et indiqués par le voyant moteur sur le tableau de bord du véhicule.

voiture-systemes

Application de l'EOBD

Application de la norme EOBD

Dans cette catégorie, vous pourrez également retrouver des détails concernant les données et modes OBD, la prise de diagnostic de votre véhicule, le voyant moteur et les codes défauts.